A propos

MAIS QU’EST CE QUE « THE BOTANIK SOCIETY » ?

LE MEILLEUR ENDROIT POUR DÉCOUVRIR LA BOTANIK SOCIETY ET SES CRÉATEURS C’EST À LA BOUTIQUE DU 209 BOULEVARD DE LA PLAGE À ARCACHON (33). MAIS POUR TOUS CEUX, QUI NE POURRAIENT PAS S’Y RENDRE NOUS AVONS CRÉÉ CE BLOG!

UNE VISION, UNE FAMILLE, DE LA PASSION ET DE LA BIENVEILLANCE!

The Botanik Society créée par Benjamin Zannin et Jérôme Monbailly début 2020, c’est avant tout un Blog mais pas QUE ..! La BotaniK Society c’est aussi une société secrète à l’image d’un club anglais dont l’unique but est le bien-être par les plantes et spécifiquement le Cannabis. The BotaniK Society compte parmi ses membres des jeunes actifs, des retraités, des chefs d’entreprises, des sportifs, des adeptes du manger sain, des infirmières, des pompiers, des policiers (même s’ils ne se déclarent pas tout le temps), des plombiers, des garagistes, des personnalités publiques, des personnalités locales et j’en passe.

Du rêve à la BotaniK Society !

L’idée du blog c’est d’apporter à notre société la meilleure information possible concernant le Cannabis dans son intégralité. Effectivement, avec Jérôme nous nous sommes rendus compte que beaucoup de gens arrivaient à la boutique avec un discours erroné concernant le CBD et le cannabis en général… Nous pensons donc qu’il est important d’ouvrir le débat auprès de chacun afin de démystifier l’image de cette plante aux multiples bienfaits thérapeutiques ancestraux.

L’annonce du lancement de « The BotaniK Society »

Nous avons annoncé le lancement du blog à notre inauguration du 13 Août 2020 qui se déroulait au sein de notre boutique BotaniK au 209 Boulevard de la Plage à Arcachon en gironde (33). Nous avons fait le choix stratégique de nous installer à Arcachon car c’est la deuxième ville la plus vieille de France en terme de population. Nous ne sommes pas sans savoir que ce sont essentiellement les personnes âgées qui souffrent de douleurs chroniques et autres maux dûent à leur âge.

Les fondateurs de Botanik Store et The Botanik Society,
Jérôme Monbailly et Benjamin Zannin